blogted25

Les stéréotypies chez les enfants TEDs peuvent être diverses et variées. 

En dehors des écholalies (tendance spontanée à répéter systématiquement tout ou une partie des phrases, habituellement de l'interlocuteur, en guise de réponse) qui d'ailleurs se sont beaucoup amoindries depuis l'an dernier, Loulou a toujours eu ces petites choses qui le rendent si spécial, ces comportements tantôt bizarres tantôt intriguants, ponctuels ou obssessionnels

Divers "tocs"- je préfère le mot "rituels" - qui ont leur place à chaque moment de la journée : au moment du "titou" du matin (porter lui-même le biberon, le boire sur le canapé du salon et nulle part ailleurs), lors des repas (ouvrir et fermer lui-même le micro-ondes), lorsqu'il prend les escaliers (répéter une phrase de dessin animé avant de les monter), lorsqu'il faut l'installer dans la voiture (réouvrir sa portière pour la refermer au même moment où moi je referme la mienne), lorsqu'il va se
[Photo : Balade aux Petits Fermiers de Lansargues]

coucher (lire lui-même l'histoire que je viens de lui lire à l'instant, me demander ses deux berceuses fétiches en veillant à ce que je ne me trompe pas dans les paroles ou le rythme, demander à boire au dernier moment quand je m'apprête à sortir de sa chambre...)...

Tout ça est devenu habituel, c'est notre quotidien ; tous les membres de la famille le savent, agissent par automatismes et le tolèrent très bien, voire ne le remarquent même plus. 

Mais les choses se sont compliquées depuis que l'école est terminée. Lui qui avait mis tant de temps à apprivoiser et apprécier la maternelle, le voilà déboussolé de tomber dans une routine de vacances.
Il remarque que Maman le laisse parfois dormir plus, qu'elle tolère qu'il regarde les dessins animés un peu plus longtemps, qu'elle l'habille plus tard que d'ordinaire... et au final, même si c'est ça "être en vacances", ça le dévarie plus qu'autre chose.
Les conséquences n'ont pas tardées : fin de matinée et repas agités, sieste du début d'après-midi devenue impossible (trop d'énergie, ordinairement dépensée après une matinée d'école). Comportement de plus en plus difficile à gérer, avec des cris plus fréquents pour des raisons de moins en moins précises, des attitudes brutales parfois volontaires pour attirer notre attention, nous provoquer (il nous bouscule, nous donne des coups sur les jambes ou les fesses, nous fonce dessus en courant, parfois la tête la première - et il a a la tête dure ^^'), parfois involontaires (à l'image de son besoin incontrôlable de taper très fort sur les objets ou sur nous pour marquer le rythme lorsqu'il écoute la musique, et ce malgré nos interdictions - d'où ma décision de ne plus la lui mettre pendant un temps)...

blogted30

On m'a conseillé d'avoir recours à des pictogrammes : interdiction de crier, de taper, de pousser... A présent Loulou peut visualiser ce qu'il ne doit pas faire, et la conséquence s'il n'obéit pas : un pictogramme avec un petit garçon qui se couche sur un gros coussin, sous-entendu isolement sur le "pouf", ou le "coin calme". (cf : photo à droite) Dorénavant, au bout de plusieurs rappels à l'ordre, c'est direction le pouf, jusqu'à ce que le calme revienne. Autant vous dire qu'on y passe pas mal de temps en ce moment, étant donné le comportement difficile de mon petit gars...

Fort heureusement, l'absence (et le manque) de l'école a fini par s'estomper suite à son inscription au centre aéré. Sur les conseils de Monsieur S. et avec l'aide du Relais Loisirs Handicap 30, nous avons trouvé un centre à 10 minutes de chez nous, capable de le recevoir et de l'encadrer comme il se doit (quelques-unes des animatrices ayant déjà une certaine expérience avec des enfants en difficulté).
Pari réussi, Loulou adore y aller... et moi j'adore quand il y va.
Trois après-midi par semaine, je peux souffler, faire ce que je ne peux pas faire en sa présence, rangement, courses, repos... Le seul hic, c'est qu'à 17h30, je récupère le même bonhomme, pas le moins du monde épuisé par son après-midi...! Et jusqu'au soir, rebelote. Il crie, saute partout, jette ses jouets (en ce moment il aime balancer sa petit balle en plastique sur l'écran plat de la télé ou sur le mur - dont la peinture se décroche à l'endroit des impacts)... et les allers-retours sur le pouf ne nous offre que de courts moments de répis.


Bref.....(soupir).


Vivement la rentrée.